Maxime Lelièvre

     Après l'obtention d'un master en tourisme international, j'ai préféré parcourir l'Afrique australe et je suis tombé amoureux de la Namibie. Depuis quelques années, je guide des groupes de francophones sur des itinéraires engagés privilégiant la marche dans le désert du Namib et l'immersion au cœur de la nature. Il m'est vite devenu évident qu'il était temps de publier un ouvrage en français sur les beautés que je côtoie au quotidien.



Mes autres sites internet

L'objectif de ce site internet consiste à diffuser des idées et des pratiques relatives à une (r)évolution de notre manière d'être au monde, davantage tournée vers les plaisirs que nous offrent en abondance la nature, a fortiori le monde sauvage.

 Il se veut donc un essai pour mettre en lumière mes expériences et les contributions diverses et variées qui tendent vers une vision de l'écologie enthousiasmante !

Fin 2018, nous avons entrepris avec ma compagne une traversée à pied du Népal, en autonomie, pendant 109 jours.

Une expérience très enrichissante qui nous a d'autant plus ouvert les yeux sur les beautés ordinaires et extraordinaires du milieu montagnard ; ainsi que sur certaines contradictions inhérentes au tourisme himalayen.

 



Mon parcours

Ce master en tourisme international m'a donné le bagage pour comprendre l'ensemble des dynamiques touchant le secteur touristique, ainsi que la capacité d'organiser des voyages sur mesure. De plus, j'ai orienté ma formation vers la problématique du tourisme responsable en traitant de ce sujet complexe dans mon mémoire de fin d'étude, ce qui imprègne toujours ma manière de concevoir le voyage.

    Mais avant, pendant et après ce master, j'ai beaucoup voyagé en  Asie et en Afrique. Et plus je voyage, plus la marche prend une part importante, voir prépondérante, dans la conception d'appréhender le monde qui m'entoure. L'exploration à pied de régions magnifiques, notamment au Népal, en Ethiopie, en Afrique du Sud et en Namibie, a fini de me convaincre que ma place était pour le moment en dehors d'un bureau d'agence de voyage. C'est donc sans grande hésitation que je me suis plutôt orienté vers le terrain en tant que guide.

    Ma première fois en Namibie fut un coup de foudre, et c'est avec beaucoup de chance que ce pays magique m'a accueilli. 6 mois dans l'année, j'y accompagne de petits groupes de francophones sur des séjours axés essentiellement sur la marche et la découverte de zones très sauvages.